Psychopathie

ob_f3fa4b_hannibal.jpg

 

 

L’échelle de Psychopathie-Révisée (Psychopathy Checklist-Revised) ou PCL-R (Hare, 1991, 2003) tient compte des comportements antisociaux mais aussi des traits de personnalité spécifiques par le biais de deux facteurs : le Facteur 1 (F1) se réfère aux caractéristiques narcissiques (égocentration, grandiosité) et au détachement émotionnel (absence de détresse émotionnelle, dureté, absence de remords) , et le Facteur 2 (F2) aux comportements antisociaux chroniques et défaillance de contrôle (comportements antisociaux et impulsifs, irresponsabilité, impulsivité, recherche de sensations). Le Facteur 1, relatif à des traits de personnalité caractéristiques de la psychopathie, a une certaine stabilité et représente le noyau dur (Lilienfield, 1998 ; Côté & Pham, 2000) et essentiel (Pham, 1998a) de la psychopathie. Le Facteur 2 a trait à la composante comportementale proche du trouble Antisocial du DSM-IV (1994) qui représente les comportements criminels et antisociaux sans prendre en considération ces caractéristiques classiques de la psychopathie (Hallé & Hodgins, 1996). A travers ces deux facteurs, la PCL-R reflète à la fois des informations cliniques et historiques.

L’entretien permet tout d’abord d’obtenir des renseignements chronologiques et permet ensuite à l’interviewer d’observer le style d’interaction du sujet pendant la passation. La PCL-R permet de parcourir le passé du sujet et recouvre les domaines au niveau familial, professionnel, conjugal et criminel. Un entretien semi-structuré permet de s’assurer que tous les domaines ont été évalués mais il doit également rester ouvert pour garder une certaine forme de naturel dans les interactions.

Afin de confirmer ou d’infirmer l’hypothèse d’une psychopathie selon les critères opérants de Hare, nous avons mis en œuvre l’échelle PCL-R. Cette échelle est cotée sur 40. Entre un score variant entre 0 et 19, l’hypothèse d’une psychopathie peut être éliminée. Un score compris entre 20 et 27 (normes européennes), le sujet est dit « limite » car présentant les traits psychopathiques (pseudo- psychopathie). Il s’agit du cas de figure le plus fréquent chez les sujets présentant une personnalité dyssociale.

Un score supérieur ou égal à 28 permet de poser un diagnostic de psychopathie prototypique. Un tel diagnostic est important car il est corrélé positivement à un risque plus élevé de récidive de violences générales (physiques et sexuelles).

Facteur 1

 1- Loquacité et charme superficiel

2- Surestimation de soi   4- Tendance au mensonge pathologique

5- Duperie et manipulation    6- Absence de remords et de culpabilité

7- Affect superficiel      8- Insensibilité et manque d’empathie

16- Incapacité d’assumer la responsabilité de ses faits et gestes

Facteur 2

3- Besoin de stimulations et tendance à s’ennuyer

9- Tendance au parasitisme  10- Faible maîtrise de soi

12- Apparition précoce de problèmes de comportement

13- Incapacité de planifier à long terme et de façon réaliste

14- Impulsivité

 15- Irresponsabilité 18- Délinquance juvénile

19- Violation des conditions de mise en liberté conditionnelle

Items sans appartenance :

11- Promiscuité sexuelle,

17- Nombreuses cohabitations de courte durée,

20- Diversité des types de délits commis par le sujet.

La PCL-R a une très grande fiabilité inter-juge et une bonne consistance interne dans les échantillons de détenus (Côté, Hodgins, & Toupin, 2000). La validité de la PCL-R est appuyée par un corps de recherche important. Côté, Hodgins, Ross, & Toupin (1993) ont travaillé sur la validation de cette échelle en version française. Les résultats sont comparables avec ceux observés au Canada et aux Etats-Unis pour la version anglaise. La structure bifactorielle est dégagée et comparée aux autres échantillons nord-américains et européens, il existe une étroite similarité entre les différents échantillons. Elle peut donc être considérée comme l’un des meilleurs instruments de prédiction des comportements antisociaux.

La personnalité revêt un caractère relativement stable. D’un point de vue clinique, elle est constituée de « l’ensemble des comportements, pensées, affects, et mode d’adaptation psychologique qui caractérise de façon distinctive et durable le fonctionnement habituel d’un individu. un trouble de la personnalité est un mode durable des conduites et de l’expérience vécu qui dévie notablement de ce qui est attendu dans la culture des individus, qui est envahissant et rigide, qui apparaît à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, qui est stable dans le temps et qui est source d’une souffrance ou d’une altération du fonctionnement

Le tempérament (inné) et le caractère (acquis) la composent. Chaque personnalité se distingue par un grand nombre de traits qui, s’ils sont inflexibles et inadapté constituent un trouble de la personnalité pouvant être source de souffrance pour le sujet et/ou les autres.

Dans ce sens, même si le trouble Antisocial est corrélé avec le score total à la PCL-R, il est davantage corrélé au Facteur 2 et donc à la dimension comportementale de la psychopathie qu’au Facteur 1 (Hare, 1991 ; Hare et al. 1991). Il s’agit donc bien là de la principale différence entre trouble Antisocial et psychopathie. Beaucoup de recherches ont étudié les différences entre ces deux troubles mais il est aussi important d’en voir les similarités, les zones de recouvrement et leurs correspondances. Ainsi, les items de la PCL-R centraux pour le Facteur 1, à savoir la manipulation et le mensonge pathologique ainsi que le manque de remords, de sentiment de culpabilité et l’échec à assumer sa responsabilité, sont inclus dans les critères du DSM-IV- TR.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s